Slide background

Expédition à Madagascar: Gardez les coraux récifaux avec la conservation communautaire

Madagascar : "Huitième continent" dans le monde et la quatrième plus grande île; un pays qui offre à la fois la promesse et le paradoxe pour le stockage.

Un berceau évolutif de la biodiversité, Madagascar abrite des plantes et d'animaux trouvés nulle part ailleurs sur Terre. Il est aussi l'un des pays les plus pauvres du monde. Les gens ont faim de nouvelles routes, des hôpitaux, des écoles et des emplois qui dépendent en grande partie du développement des ressources naturelles.

Avec des collègues de WCS (Wildlife Conservation Society), nous avons interviewé récemment la première communauté axée sur les zones marines protégées (AMP) à Madagascar. Ces zones offrent un réel espoir pour la conservation des récifs coralliens et la gestion de la pêche à petite échelle dans l'ombre de l'émergence du développement de pétrole et de gaz, la déforestation, la pêche illégale et le changement climatique.

Ces dernières années, le Madagascar AMP a promis de tripler le pays, en soutenant une approche basée sur la conservation communautaire.Travailler avec les communautés locales de pêcheurs dans Madagascar nord-ouest, WCS a élaboré des plans la gestion des deux parcs marins nationaux: Ankarea et Ankivonjy. Notre expédition est arrivé quelques jours après ces deux parcs marins ont été créés et définis par la loi.

Nous passons environ 80 heures sous l'eau où il y a une communauté de corail en bonne santé avec une diversité remarquable avec plus de 5.200 coraux et invertébrés et plus de 9000 poissons de récif. Nos résultats fournissent une base solide pour les nouvelles zones protégées. Le corail vivant couvre environ 55 pour cent des obstacles, une augmentation substantielle par rapport il y a quatre ans, lorsque la moyenne d'environ 30%.

En dépit de trois décennies d'enquêtes menées par les scientifiques WCS Dr Tim McClanahan et le Dr Nyawira Muthiga ces obstacles sont confirmées à être parmi les meilleurs dans l'océan Indien occidental.

Article Auteur: Dr. Emily Darling coordinates WCS’s global coral reef monitoring initiative in Kenya, Madagascar, Fiji, the Solomon Islands, Indonesia, and the Caribbean with funding from the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation. As a David H. Smith Conservation Research Fellow, Emily also investigates climate refuges for coral reef conservation. WCS has worked in Madagascar for over 30 years and employs 50 staff members. Follow Emily on Twitter at:@EmilySDarling.

Si vous êtes intéressé et que vous voulez lire l'intégralité de l'article original peut cliquez ici

Slide background

Remplissez le formulaire ci-dessous pour plus d'informations

Voulez-vous aller?

If you want more information on the island Ankazoberavina or the nature reserve of Nosy Anka , then contact us by filling out the form below we will contact you soon.
If you prefer you can also contact us by phone at the following numbers :

ITALIA : +39 335 5609838 oppure +39 348 2650783
MADAGASCAR : +261 320480280

                    

Facebook

Aller au haut